Vous êtes dans Accueil > Docs > Sport et diabète
mercredi 30 août 2006 par dudu
Quel sport pour le diabétique ? - les déconseillés

Les sports interdits - déconseillés

La pratique du sport n’est pas une chose aussi anodine que l’on puisse le croire et encore plus à haut niveau. Que l’on soit diabétique ou non, ils comportent tous un risque qu’il appartient a chacun de juger. Le diabète ajoute un paramètre supplémentaire et on pourra même dire qu’il est "mauvais" (hypo, hyper, resucrage). C’est pour cela qu’il peut etre deconseillé, interdit et impossible d’en pratiquer certains à cause d’obtention impossible de licence d’assurance ....

La petite liste qui suit n’est pas exositive et n’est pas parole d’évangile, (certains pourrons très bien pratiquer un sport de combat ou de l’altérophilie ... Elle est la pour vous montrez différent aspect des sports et ce qu’ils peuvent ou ne pourrons vous apporter en risque ou bienfait .... à vous de méditer

Sports mécaniques
INTERDIT-FORTEMENT DECONSEILLE
Course automobile, moto, aérien ...

La dépense calorique est faible et vous ne faites pas d’économie d’insuline. Le risque d’hypoglycémie augmente les dangers de ces sports (qui sont déjà risqués par nature). Vous risquez de mettre votre vie en danger et celle des autres.

Sports de combat
FORTEMENT DECONSEILLE
Boxe, arts martiaux, ...

Les traumatismes répétés peuvent favoriser la survenue d’hémorragie rétinienne en cas d’atteinte oculaire par le diabète.

Sports de force
DECONSEILLE
Haltérophilie, lancé de poids...

Cette catégorie de sport, entraîne une prise de poids qui peut être néfaste à votre diabète.

Sports solitaires et extrèmes
DECONSEILLE
Surf, plongé, parachutisme, parapente, escalade en solo ...

Le plus dangereux dans ces sports, c’est l’isolement en cas de malaise, et l’environnement "ostile" peu adapté à une réalimentation ou un controle de glycemie en toute sérenité et sécurité.

Certains de ces sports sont naturellement à risque que l’on soit diabétique ou non. Pour un diabètique il a un paramètre supplémentaire à prendre en compte : son diabète. Après c’est à lui de mesurer le danger qu’il encourt et dans quelle condition il va pratiquer ce sport.