Vous êtes dans Accueil > Docs > Travail et diabète
dimanche 19 décembre 2004 par mumu
Les risques liés au travail

Le risque d’hypoglycémie Les hypoglycémies peuvent être gênantes dans certaines situations, particulièrement pour certains symptômes, ceux-ci variant sensiblement d’un diabétique à l’autre.

Sur ce point, il est généralement recommandé par les diabétologues d’informer au moins une personne de son entourage professionnel du diabète et du risque d’hypoglycémie, ainsi que de la conduite à tenir (donner au diabétique 3 morceaux de sucre ou une boisson sucrée en cas de malaise hypoglycémique, voire injecter du glucagen si le diabétique n’est plus en état d’ingurgiter du sucre).

Le diabétique doit donc avoir en permanence sur lui (au travail et ailleurs) du sucre en quantité suffisante ; quant au glucagen, il est recommandé d’endisposer sur le lieu de travail (infirmerie s’il y a lieu). Il demeure malgré tout que la plupart du temps, le diabétique gère lui-même ses hypoglycémies sans même que son entourage ne s’aperçoive de son état.

Les obstacles à un bon équilibre glycémique Les horaires irréguliers sont particulièrement gênantes pour le diabétique insulino-dépendant, qui doit prendre ses repas et faire ses injections d’insuline à heures régulières.

Ainsi, les horaires alternants (3x8), des réunions qui se poursuivent pendant l’heure des repas, des déplacements fréquents impliquant des heures de repas décalés, peuvent compromettre l’équilibre glycémique.

Un emploi nécessitant des efforts physiques intensifs et irréguliers (l’équilibre glycémique exigeant toujours de prévoir son activité pour adapter les doses d’insuline) est également préjudiciable à l’équilibre.

Dans ces situations, une surveillance accrue de la glycémie est nécessaire, et il est indispensable de disposer en permanence de quoi faire une collation (gâteaux secs, biscuits, chocolat, etc.), en cas de repas (et par conséquent d’injection d’insuline) différé.

Enfin,le stress constituant un facteur d’augmentation de la glycémie, l’exercice d’un travail stressant générera des difficultés pour obtenir un bon équilibre glycémique.